Longines Conquest VHP : l’anti smartwatch

L3.726.4.96Longines, propriété du groupe Swatch, vient de dévoiler un nouveau calibre à quartz d’une précision exceptionnelle. Selon Walter von Känel, patron de la maison horlogère, il faut voir cette nouvelle Conquest VHP comme « la réponse de Longines aux smartwatches ».

Longines fait partie du club très prisé des maisons horlogères suisses de prestige. Ca ne l’empêche pourtant pas de remettre la technologie quartz à l’honneur (une montre munie d’une pile électrique) alors que bon nombre de concurrents ne jurent que par les calibres mécaniques. Mais qui dit quartz ne dit pas forcément smartwatches. « Un choix assumé et réfléchi » explique Walter von Känel, et qui a fait l’objet d’un débat au sein de l’entreprise en 2015. Après réflexion, Longines a décidé de miser sur ce qu’elle fait de mieux : des montres d’une qualité exceptionnelle, ultra précises, d’une élégance intemporelle et tout à fait indépendante des smartphones.

La nouvelle Conquest VHP (pour Very High Precision) matérialise ce choix, avec un calibre développé par ETA (dont une partie des ingénieurs est hébergée chez Longines). Cette mécanique, que l’on ne retrouvera pas sous la cadran des autres marques du groupe Swatch, est un modèle de précision, celle-ci évoluant de plus ou moins cinq secondes par année tandis qu’elle est à même de se remettre automatiquement à l’heure après un choc ou une exposition à un champ magnétique. La batterie, fabriquée par Renata (qui fait également partie du groupe Swatch), est pour sa part garantie cinq ans.

Une couronne très « smart »

L3.717.4.56Seul composant intelligent à équiper cette montre : une couronne proéminente qui tombe facilement entre le pouce et l’index. Celle-ci, qui se tourne par petites impulsions, active différentes fonctions comme la correction du fuseau horaire. Lorsqu’on la pousse, on accède à d’autres fonctions.

Une « non connexion » assumée

A l’heure ou les Tissot et autres Tag Heuer entrent de plain-pied dans le petit monde des smartwatches, Longines, elle, souhaite demeurer dans un segment on ne peut plus traditionnel, et va jusqu’à en faire un argument de vente. Une montre non connectée qui n’impose aucune contrainte de connexion et de compatibilité, qu’il ne faut point recharger ou encore qui n’émet aucune onde. Walter von Känel ne va pas jusqu’à dire que Longines ne passera jamais le pas mais, actuellement, il semble que la non connexion fasse bel et bien partie intégrante de la stratégie de la maison horlogère.

Longines Conquest VHP - disponible dans les points de vente agréés, partir de 880 €

Comments are closed.